Photos Berlin





"L'œil imaginaire à Berlin"

Un grand merci à ceux qui m’ont aidé et soutenu tout au long de ce projet :
Max, Yoann, David, Juliette, Sabah, Éric, Laurence, Philippe, Amélie, Delphine, Marco et Gigi, Françoise et Noël, Lise, Sonia, Pascaline, Peggy, Mireille, Nathalie, Marilyne.



 

Expostion du 04 décembre 2018 au 30 Janvier 2019 à la médiathéque de St Julien de Concelles
 

Lien de l'Exposition
 

Le livre de 100 pages est toujours d'actualité, je cherche des mécènes ou des éditeurs. A suivre...


Mon travail se rapproche d'un carnet de voyage, sous forme d'une balade poétique.
Pour garder la spontanéité et éviter les lieux communs, j'ai volontairement travaillé au gré de l'instant,
au hasard de mes pas dans la ville.

L'axe visuel de mon projet se veut à la fois sensible, graphique, créatif et au plus proche de la beauté brute Berlinoise.
Des photos d’architecture, des scènes de rue, des portraits, des parcs mais aussi quelques graffs structurent ce projet,
ponctué par des citations d'auteurs.

 

 




 

 

 

 

 































Extrait du Livre :       
                                                                                                                                                                                               

   Berlin, curieuse capitale, loin du fracas des autres grandes métropoles, elle est presque silencieuse, mais pas muette.
Aujourd’hui elle a su sécher ses larmes historiques, sans pour autant dissimuler son passé.
Comme toutes les capitales, elle offre une diversité de lieux, d’architectures, de communautés.
Aucune effervescence frénétique de la part de ses habitants car la cité offre de l’espace et de l’air.
Elle est fantasque, ses musées, ses monuments, ses jardins et ses parcs gargantuesques produisent un tourbillon
de créativité et de bienêtre.
Sa poésie est partout et n’est qu’une question de perception.


   Je pars seul, sans connaissance des quartiers, sans itinéraire. Mes premiers pas sont le fruit du hasard.
Puis les lignes de la ville me guident, la lumière me donne la direction à suivre.
Je prends possession d’un détail, je définis mon cadre et je remplis mon image de lignes et d’espace.
Voilà mon premier pas. Ma photographie est enregistrée.
Alors les lieux s’allongent, s’offrent à moi, me donnent parfois des présences humaines. Me voilà en balade photographique...

 

                        


 

Top